Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Acheter de l'or physique

Des règles a respecter avant d'acheter de l'or physique

1 Février 2012 , Rédigé par or-physique Publié dans #Marché de l'or physique

Le récent exemple de faillite de l'un des plus grands courtier au monde de matières première, MF Global, a changé la donne et les investisseurs prennent conscience que les certificats émis sur des titres d'or par un intermédiare ne veulent en réalité pas grand chose. 

mfglobal.jpg

En effet, cette faillite qui a fait grand bruit dans le monde de la finance est dû a des placements a l'effacement d'une partie de la dette de la Grèce sans que les CDS (assurance contre un défaut)  ne soit activé. Toujours est-il que de nombreux investisseurs ont perdu leur placement sans pouvoir rien y faire. Notamment ceux qui avait acheté de l'or via des titres de type ETF ou autres...

Encore plus surprenant, l'or physique détenu en nom propre par des investisseurs via MF global mais stocké dans des coffres bancaire a été vendu pendant la faillite afin de rembourser le créancier principal de ce courtier, la banque JP Morgan. D'où l'importance de détenir son or en nom propre et de ne pas le stocker dans des coffres bancaires, ainsi, passer par une entreprise spécialisé exclusivement dans l'or physique reprenant les critères principaux ennoncés semble la bonne solution. 

Le cours de l'or a augmenter de près de 10% en janvier

À noter également que le cours de l'or a augmenter fortement durant ce mois de janvier, puisqu'il a pris plus de 9,5% durant ce mois. Les raisons sont multiples comme des déclaration de la FED avec la possibilité de faire marcher la planche à billet ou la perte du triple A pour la France et beaucoup d'autres pays européens. Il y a également les taux d'intêret bas annoncé par l'UE qui vont créer de l'inflation et un embargo contre le pétrole iranien qui conforte le risque d'une conflit dans cette région.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article